• Default
    • View 1
    • View 2
    • View 3
    • View 4
    • Titre 1
    • Titre 2
    • Chargement...

Congo (Brazzaville)

  • 2 commentaires
Rachid ELAIDI En tant qu’observateur politique indépendant, le Maroc n’a pas cherché à se montrer ses muscles militaires contre les sahraouis qui bloquaient El Guergueratte . Et je me presse d’ajouter ce que tout le monde observe ; mais il se pourrait que le Maroc avait provoqué ce genre de blocage car il dispose ,comme tous les États du monde d’une mafia de’’bergagues’’ qui sont des idiots notoires et qui se trouvent de l’autre côté du mur du général Dlimi ,à Tindouf ou d’autres localités pour ramener des sahraouis innocents à se faire tuer dans ce barrage routier. Encore une fois il n’y a pas de preuve à ce que j’avance mais c’est une méthode qui date depuis belle lurette ; par exemple cette méthode a été utilisée par le général Francisco Franco pour se débarrasser de ses opposants politiques. Donc du point de vue droit international ou le droit ,tout court ; ce sont les sahraouis qui ont poussés l’armée marocaine à rentrer en action, rien que pour se défendre ; sinon , l’armée marocaine a d’autres possibilités de mener des offenses de l’autre côté du mur et pourquoi donc se limiter à ce point d’El Guergueratte ?!

Il est un fait qu’une solution politique traîne dans le temps. Mais ce sont les politiques qui endossent toutes les responsabilités de l’ escalade militaire où des victimes payent les pots cassés des décideurs politiques. Et j’observe que le Polisario se limite à ce mur , s’il avait une attention profonde de découdre avec le processus de paix de 991, il aurait bombarder par des missiles qu’il possède la région de Souss Massa pour donner une allure plus militaire et que Rabat tiendrait compte de cette incursion ; les jeux serait donc plus sérieux et la phase n’est plus sur un point ou su une participation policière sur des villes avoisinantes car ces policiers sont aux doigt et à l’œil non de l’institution policière mais des membres de de l’État profond à tout faire ; ces policiers sont dressés et non formés dans l’art du métier de la police , à faire du mal gratuit pourvu que ces policiers obtiennent une satisfaction de leur entourage policier , un respect par exemple . Dans ce genre de situation , et tous les États du monde ont ce genre de police, de militaire,...mais avec une nuance, qui n’est rien d’autres ; le rôle du pouvoir en place de dire ce qu’il veut à savoir une solution ou non solution à la question posée qui engendre ‘’ le provisoire qui dure’’. D’où le rôle des officiers militaires qui sont des politiques et qui ont ce courage de poser la vraie question à la différence du maréchal Sissi,et de s’engager sur une vraie réponse à l’instar du général De Gaulle qui avait la possibilité d’effectuer un choix entre donner l’indépendance à l’Algérie même si l’Algérie ne mérite pas ou de garder l’Algérie française puis-qu’avec 1.5 de victimes ,il aurait éliminé le reste puisque la France disposait de l’arme nucléaire.

L’environnement pour une solution à cette question du Sahara occidental , le Maroc fait des efforts mais le Polisario ne fait aucun effort car il est traîné de derrière, par l’armée algérienne initiée par les décisions politiques du colonel Boumédiene , de l’époque, de prendre sa revanche de l’armée marocaine à la guerre des sables de 1963 , ni plus, ni moins.

Si autodétermination est un acte en soi politique , il n’est pas sérieux pour une population illettrée , c’est comme si vous posez la question aux berbères de Souss Massa à Tizi Ouzou si vous voulez votre indépendance de Rabat et d’Alger, tout le monde vous répondra oui ; or c’est un oui des bergagues , des illettrés qui ne comprennent pas le sens de ce mot et encore moins l’avenir de ce mot , que les États à former demandent du temps et entre temps les soient disant, indépendantistes, vivront de quoi ; les aides internationales n’est pas une solution et les autres pays colonisateurs se précipiteront à coloniser dans le cas ou le territoire comme celui du Sahara occidental s’engorge de richesse en pétrole, gaz,...et donc pour les observateurs internationaux ,il s’agirait d’un changement de colonisateurs ou si colonisateur existait ; et j’en connais qui veulent être colonisés par des pires espèces…

Donc, d’abord qui participe au referendum ; ce ne sont pas des écossais en Grande Bretagne qui savent ,en âme et conscience , pour qui voteront à se séparer de Londres où leur oui est justifié , comme les corses en France...mais les sahraouis sont loin de cette dichotomie et donc il faut des politiques chevronnés indépendants dans leur décisions politiques et de sorte qu’ils peuvent mener militairement des incursions justifiées à ce que le Maroc sache à qui il a affaire , à des politiques réalistes sérieux et non traînés de derrière par des bergagues et des membres de l’État profond algérien. Or on n’est pas sur ce point . Et la situation avec les palestiniens;il n’ y a aucune ressemblance , si ce n’est Israël change de cap et cible les pouvoirs en place arabe qui est un faux calcul et de ne pas s’approcher des politiques palestiniens ; car chaque fois qu’un peuple arabe se tourne contre son pouvoir en place remettrait de facto ce genre d’alliance avec le pseudo État d’Israël, alors comme disait Mitterrand à quoi bon ce genre de faux calculs ? Les sahraouis ne développent rien ni ceux ont préféré le Maroc depuis 1979, ni ceux de l’autre côté du mur , en sus, les deux sahraouis sont des frères qui jouent le jeu de l’autruche d’être partout ; quand la question se débloque les sahraouis se retrouveront alors que tous les observateurs politiques savent ce genre de mijotage dû à la mentalité des sahraouis et ceci depuis le XVII e siècle.

Pour faire du négoce politique et sur n’importe quel sujet, il faut des vrais acteurs , des vrais représentants, des politiques chevronnés ...sinon, la solution est toujours lointaine car le jeu est pipé . C’est ce qu’on dit en langue arabe ‘’ السراب‘’ l’eau existe mais pas à cet endroit...
 
Répondre -
sylvia INFORMATION
Bietet Barkredite und Investitionen für Bedürftige.
Der Darlehensbetrag liegt zwischen 5.000 und 5.000.000 €
Die Rückzahlungsfrist beträgt 1 Jahr bis 20 Jahre
Der Zinssatz beträgt 2%. Bei Interesse kontaktieren Sie uns bitte per E-Mail: [email protected]
 
Répondre -
Dernières Collections